Hommage à Georges Brassens

Portrait de Jérémy Casseron
Samedi, 4. septembre 2021

Georges Brassens m'a donné le goût des poètes et de la chanson. Quand je l'ai découvert vraiment, autour de mes vingt ans, j'ai eu envie de l'étudier, et remonter le fil de son inspiration en parcourant les œuvres citées dans ses chansons. Il y en a beaucoup. L'œuvre de Brassens a été pour moi l'occasion, comme il disait, de faire un peu mes humanités.

Brassens réalisait des chansons à la manière traditionnelle. Pour lui, une chanson était réussie, si on pouvait la chanter sans l'accompagnement de la guitare. La chanson est avant tout un art de la transmission orale. La mélodie et la versification sont le support idéal pour la réussite de cette transmission. Georges Brassens ne faisait pas du son (comme on dit aujourd'hui), il réalisait des vers et des mélodies. Contrairement à ce que certains ont pensé, peut-être parce qu'ils ne sont pas musiciens, Georges Brassens était un véritable jouer de flûteau... de jazz.

Afin de réaliser un tour de chant original, et ne pas tomber dans ses indiscutables standards, je reprends à l'occasion du centenaire de sa naissance, des chansons assez méconnues de son répertoires, mais qui m'ont touché. Tellement à l'époque, que comme beaucoup j'ai été faire mon pèlerinage impasse Florimont, passant tel un poète devant la maison de Jeanne et de l'Auvergnat, et rêvant de lui, de ses chats et de sa pipe, à l'étage de leur maison de fortune.

Je jouerai en hommage à Brassens, samedi 4 septembre, suite au Forum des associations de Chaussan (coteaux-du-lyonnais), place des fêtes, à partir de 19h.

Hommage à Georges Brassens

Tour de chant en hommage à Georges Brassens, à l'occasion du centenaire de sa naissance cet automne.